DEDANS / DEHORS

Pour le Centre Pénitentiaire des Hommes de Rennes-Vezin, comme pour le Centre Pénitentiaire des Femmes de Rennes, une collaboration avec LES TOMBEES DE LA NUIT est l’occasion de créer un lien renforcé entre le dedans et le dehors. Chez les hommes comme chez les femmes, un petit groupe de permissionnables se mobilise, en étroite collaboration avec la Ligue de l’Enseignement 35.

Dedans, prendre le temps de la rencontre avec l’équipe et les artistes en création. Une respiration. Imaginer ensemble une intervention artistique pour l’ensemble des détenu(e)s et donner ainsi à voir l’effervescence partagée. Dehors, plonger dans le bouillonnement de l’événement dans le cadre d’une permission de sortie culturelle. L’occasion de nourrir le lien ténu créé dans les murs : découvrir les spectacles des artistes rencontrés plus tôt, devenir habitant complice d’une création partagée… Une relation au long cours qui révèle une vie dans la ville, déplace les frontières physiques comme symboliques, et dévoile de nouveaux espaces de jeux.

Pour cette édition 2014, nous invitons un groupe de 9 détenues du Centre Pénitentiaire des Femmes à se glisser dans la peau d’habitantes complices. Associées à la création partagée Handbag, performance dansée imaginée par la chorégraphe Géraldine Pilgrim, elles s’impliquent dans les différentes étapes du projet, qui se déroulent hors les murs: répétitions les samedis 28 juin et dimanche 29 juin, et représentations du samedi 5 juillet. Pour poursuivre ce dialogue entre intérieur et extérieur, ont été imaginés deux temps de représentations dans les murs le dimanche 6 juillet, avec la complicité de l’équipe artistique. Pour l’occasion, 19 habitants se faufileront derrière les barreaux, pour un moment de danse partagée…
Au Centre Pénitentiaire des Hommes de Vezin le Coquet, le projet Dedans-Dehors sera quant à lui résolument cirque! L’occasion de faire découvrir au groupe de 8 détenus les différentes esthétiques du cirque contemporain, et de rompre avec les représentations passéistes. Dans les murs, des temps d’échanges sont imaginés avec les compagnies Nofit State Circus et O Ultimo Momento (démonstration de mât bâton au programme). Hors les murs, la permission de sortie culturelle permettra au groupe de découvrir le spectacle Bianco, puis de s’initier au contrepoids, avec la complicité de l’équipe artistique du Nofit State Circus. Appareils photos au poing, ils seront chargés d’immortaliser ces instants partagés, en vue d’une très prochaine exposition au Centre Pénitentiaire. La programmation d’un spectacle dans les murs est quant à elle en cours…