Les Tombées de la Nuit présentent

Renaissance Instrumentale, mécanique, plastique et poétique

Du 15 au 22 Janvier
Anima (ex) Musica – Le bestiaire utopique

Tout Reste à Faire (Fr)

Français

Alors que l’instrument de musique ne vibre et ne résonne plus par la faute du temps, de l’usure ou de l’oubli, Mathieu Desailly, Vincent Gadras et David Chalmin interviennent pour lui redonner vie sous la forme d’une sculpture mécanique instrumentale en mouvement. Démontées, puis remontées, les pièces de bois et de métal issues des instruments se transforment en d’étranges et magnifiques créatures animales sonores animées, aux formes inspirées de la famille des arthropodes (du grec arthron « articulation » et podos « pied »). Insectes, crustacés, trilobites et autres arachnides, apparaissent ainsi sous les doigts d’orfèvre des artistes-sculpteurs-musiciens, livrant au regard leurs articulations et excroissances, comme la matière des instruments qu’ils furent. Les mécanismes s’animent, en micro-déplacements, vibrations, ondulations, ouvertures et fermetures, livrant une partition musicale spécialement composée pour chaque sculpture et les instruments utilisés pour sa fabrication. La métamorphose matérielle se double d’une renaissance sonore, s’imbriquant aléatoirement dans l’ensemble de l’orchestration du BESTIAIRE UTOPIQUE. Après la réalisation de six pièces, le trio expose son extraordinaire collection naturaliste, plastique et musicale en résidence à l’Hôtel Pasteur où nous assisterons à la réalisation in situ d’une septième pièce en performance…

Une visite tactile aura lieu le jeudi 19 janvier à 18h (renseignements et inscriptions : Marion Poupineau / mpoupineau[at]lestombeesdelanuit.com / 06 03 40 90 41 )

English

///// Instrumental, mechanical, artistic and poetical renaissance

 

When a musical instrument loses its vibration and resonance due to years of wear-and-tear or neglect, Mathieu Desailly, Vincent Gadras and David Chalmin give it a new lease of life as a moving mechanical and instrumental sculpture. Wooden and metal parts from instruments are taken apart and then put back together to create weird and wonderful moving musical animals. The shapes are inspired by arthropods (from the Greek arthron meaning “joint” and podos meaning “foot” or “leg”) with insects, crustaceans, trilobites and other arachnids developed by the mastery of these artists, sculptors and musicians. The eye is drawn to their joints and outgrowths, and the materials of the instruments they once were. The mechanisms are animated to create micro-movements, vibrations, undulations, openings and closings to perform a musical number specially composed for each sculpture and the instruments used to make it. Not only have the materials been metamorphosed, but there is a new lease of musical life, which is randomly integrated into the BESTIAIRE UTOPIQUE arrangement. The threesome has now produced six pieces, and will be exhibiting their extraordinary musical, artistic and naturalist collection at a residency at Hôtel Pasteur where we will be able to witness the creation of a seventh piece in situ

DAR_logo
  • Du dimanche 15 au dimanche 22 Janvier 2017
  • Hôtel Pasteur
  • de 14h à 20h
  • Gratuit